Détecteur de fraude

La billettique sans contact, basée sur Calypso, Mifare ou sur d’autres technologies, permet au possesseur d’une carte sans contact porteuse des droits correspondants (contrats de transport) d’entrer et de voyager dans un réseau de transport. Ces contrats doivent avoir été acquis au préalable.


Ces contrats sont protégés dans les cartes et tickets par l’utilisation de clés cryptographiques, indispensables pour toutes les opérations. Cependant, dans un système télébillettique, plusieurs types de fraudes technologiques sont théoriquement possibles aux différents endroits de traitement des cartes : personnalisation, vente et validation.

Les réseaux de transport utilisent donc des systèmes de surveillance permettant de détecter et d’analyser les fraudes technologiques, au cas où elles se produiraient.

Fraud Detection illustration

Le détecteur de fraude interagit avec...

Spirtech a réalisé et commercialise le Détecteur de Fraude. Le Détecteur de Fraude est un équipement central du système billettique, traitant les comptes rendus des opérations réalisées dans le réseau de transport. Il supervise l’utilisation des cartes et tickets afin de générer des alertes et des rapports en cas de fraude suspectée. Cela permet au responsable du système d’évaluer la menace et d’y réagir en connaissance de cause, en créant des listes noires. Le système préserve ainsi son intégrité et contient la fraude.

...l'ensemble des équipements billettiques

Le Détecteur de Fraude interagit avec l’ensemble du système télébillettique en étant indirectement connecté aux équipements de vente et de personnalisation qui lui transmettent des informations sur les transactions réalisées. es validateurs font de même. Ainsi, ce produit gère une base de données de toutes les cartes et tickets associées à leurs dernières transactions. Il n’associe pas le support à une personne et ne conserve pas les données après les avoir traité (préservant l’identité du porteur).

Avantages

Fournit des comptes-rendus à la comptabilité afin de permettre les comparaisons avec les informations comptables fournies par les émetteurs de contrats.

Effectue des contrôles de cohérence entre les données reçues des émetteurs de contrats et des valideurs.

Transmet des rapports statistiques pour une vérification éventuelle avec des contrôles manuels réalisés sur le terrain.